Automatisation : la balle est dans votre camp

5 avril 2018

L’ère de l’usine 4.0 – la 4e révolution industrielle – est celle de l’automatisation. Au Québec, le taux d’automatisation des PME est de 39 %, selon la Banque de développement du Canada (BDC).

Ce taux est le plus élevé au pays, mais il ne faut pas se réjouir trop vite : nos concurrents font mieux que nous. Aux États-Unis, le pourcentage d’entreprises automatisées à plus de 50 % est de 55 %. En Allemagne, c’est 75 %, rapporte le magazine MCI.  

En fait, les raisons d’automatiser son entreprise sont plus convaincantes que jamais :

  • Plusieurs secteurs font face à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Ceci est particulièrement vrai dans les secteurs manufacturier et industriel.
  • Notre productivité est en retard par rapport à celle de plusieurs autres pays.
  • La montée du protectionnisme américain nous force à devenir plus concurrentiels.
  • Avec le virage de l’usine 4.0, de plus en plus de technologies sont disponibles pour les entreprises d’ici (les technologies exponentielles comme l’intelligence artificielle, les robots collaboratifs ou la réalité augmentée).

Si vous souhaitez automatiser votre usine, c’est aussi le bon temps : près de 825 millions de dollars ont été mis à la disposition des entreprises dans le cadre de la stratégie des Manufacturiers innovants, une initiative d’un regroupement de partenaires publics et privés.

Une transformation positive

L’automatisation entraîne une véritable transformation positive de l’usine et des modèles d’affaires. Elle permet d’augmenter la productivité et la compétitivité des entreprises et de notre économie. Elle a aussi des effets positifs sur l’organisation du travail et sur le quotidien des travailleurs.

« Malgré ce qu’on peut penser, l’automatisation ne coupe pas d’emplois. Dans bien des cas, elle en crée », explique Véronique Proulx, présidente de Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ).

L’automatisation crée des emplois en transformant les tâches à effectuer. Elle libère les travailleurs afin qu’ils accomplissent des fonctions à plus forte valeur ajoutée. Elle rend les emplois plus attrayants.

Les emplois créés sont aussi moins difficiles sur le plan physique, ce qui épargne la santé des travailleurs et rend plus accessible le travail en usine pour les femmes, notamment.

L’environnement de travail se transforme lui aussi : l’usine, moins sale et bruyante, devient plus intéressante pour les prochaines générations de travailleurs.

Comment éviter de frapper un mur : l’automatisation

Vous êtes prêts à conquérir de nouveaux marchés ? Il ne suffit pas d’augmenter votre production. Vous devez aussi accroître votre capacité d’emballage afin d’éviter de frapper un mur.

Sans préparation adéquate, les stations d’emballage deviendront vite un goulot d’étranglement.

Le manque d’efficacité se fera sentir et les retards de livraison se multiplieront. Et vos employés ne pourront pas compenser parce qu’il s’agit d’un travail qui ne peut être réalisé plus rapidement sans mettre en péril la fiabilité et la sécurité.

La solution ? L’automatisation. Selon notre expérience, la mécanisation apporte généralement des gains de productivité allant de 20 à 40 %. Quant à l’automatisation, elle génère des gains allant jusqu’à 60 %, sans compter l’élimination des heures supplémentaires.

Pour obtenir le meilleur retour sur investissement, il faut d’abord repenser tout le processus d’emballage. Puis, il faut trouver la bonne méthodologie et la recette efficace, après un diagnostic précis. C’est ensuite que l’on peut penser à automatiser le processus.

Si vous avez des questions au sujet de l’automatisation dans votre usine, communiquez avec nos experts.

Et si vous désirez voir l’impact de l’automatisation sur une entreprise, découvrez l’expérience de Verger Idéal.