Combien coûte l’emballage ? Le prix n’est que la pointe de l’iceberg !

20 septembre 2017

 

Avez-vous calculé récemment le coût de l’emballage de vos produits ? Êtes-vous bien certain d’avoir intégré toutes les dépenses dans l’équation ?

Le prix de votre emballage n’est qu’un seul élément parmi tous les coûts qui y sont liés. En fait, il s’agit seulement de la pointe de l’iceberg.

Pour calculer ce que coûtent réellement vos emballages, il faut tenir compte d’un ensemble de coûts directs et indirects. Attention, vous pourriez être surpris  !

Voici cinq coûts cachés dont vous devez tenir compte :

1. Les frais administratifs

Passer une commande a un prix. Il faut rassembler l’information, faire la commande, en effectuer le suivi, vérifier la marchandise à la réception puis traiter la facture. Le coût total peut être élevé. Il peut l’être encore davantage si vous magasinez auprès de plusieurs fournisseurs et que vous éparpillez vos achats.

La solution ? Il est plus efficace de développer des partenariats avec des fournisseurs qui vous aideront à voir ce qui se cache derrière le prix de vente. Il est aussi très rentable de regrouper vos achats auprès d’une seule entreprise, elle aura ainsi une vue globale de vos opérations et pourra mieux vous conseiller.

2. La main-d’œuvre

Plus l’emballage est complexe, plus il faut y consacrer de ressources humaines. En d’autres mots, la main-d’œuvre requise pour emballer votre marchandise peut représenter une dépense importante dont vous devez tenir compte.

La solution ? Optimiser ou mécaniser le processus d’emballage permet de libérer des ressources humaines et de gagner du temps précieux. Vos employés peuvent ainsi être affectés à des tâches qui apportent plus de valeur ajoutée à votre entreprise.

Un emballage effectué par une emballeuse automatisé est aussi souvent plus uniforme qu’un emballage manuel, ce qui ajoute à la fiabilité.

3. L’entreposage et l’espace utilisé

Les entreprises en pleine croissance font souvent face à de sérieux problèmes d’espace. Un emballage qui n’est pas optimisé ou un processus qui utilise plusieurs composantes requiert souvent beaucoup « d’espace plancher », ce qui peut être très coûteux.

Comme un emballage non optimisé occupe un volume plus grand que nécessaire, une moins grande quantité de marchandises peut donc être chargée dans les camions. Par conséquent, il y a plus d’espace vide dans les véhicules, ce qui, chose surprenante, augmente souvent les risques de bris et de pertes durant le transport.

De plus, dans le domaine du commerce en ligne, le volume peut souvent primer sur le poids. Résultat : les frais de transport sont élevés.

La solution ? À l’étape du transport, un emballage et un processus d’emballage optimisés permettent de réduire l’espace requis, de limiter les risques de bris et les pertes durant la livraison ainsi que de réduire les frais. En d’autres mots, en ayant des emballages adéquats et un bon volume cubique, vous profiterez d’économies d’échelle tout en minimisant les bris et les pertes.

4. Bris, dommages et pertes

Les bris, dommages et pertes ne surviennent pas que durant le transport. À toutes les étapes du processus, il pourrait y avoir un coût important si le produit n’est pas protégé adéquatement. S’il faut réparer ou remplacer une partie de la marchandise, ça coûte cher !

Pensez aussi aux coûts de traitement des retours, aux frais de transport pour la réexpédition et, surtout, à l’insatisfaction de vos clients.

De plus, ces pertes et inefficacités ont un coût écologique. Pour remplacer un produit qui a subi un bris tard dans le processus, il faut plus de ressources : une fois la marchandise expédiée, il faut tenir compte du gaspillage de coûts, de main-d’oeuvre et de temps requis pour le transport.

La solution ? Un processus d’emballage optimisé réduit les pertes à toutes les étapes, parce qu’il permet de supporter les aléas du transport.

5. La satisfaction du client

Si votre marchandise arrive en mauvais état chez le client ou qu’elle est difficile à déballer, vous créez une mauvaise impression.

Vous n’avez souvent qu’une chance de faire bonne figure, ce qui est d’autant plus vrai à l’ère du commerce en ligne. L’emballage prend aujourd’hui la place qu’occupait autrefois l’expérience en magasin. Selon une étude, 18 % des emballages arrivent endommagés à destination. C’est près d’un client sur cinq, toutes industries confondues, qui vit une mauvaise expérience !

La solution ? Un processus d’emballage optimisé permettant de protéger adéquatement la marchandise, du point de fabrication à l’utilisateur final. Un emballage optimal est aussi une façon d’améliorer l’expérience client, y compris lors du déballage, tout en assurant la protection du bien.

Faites fondre l’iceberg au complet, pas seulement la pointe !

Faites l’exercice : calculez le coût total de l’emballage de vos produits, en tenant compte de tous les facteurs énumérés dans cet article.

Alors ? Votre processus d’emballage est-il optimal ?

Vous avez besoin d’aide pour évaluer la différence que pourrait faire l’optimisation de votre processus d’emballage ? Communiquez avec nous. Nos experts vous aideront à y voir clair.