David Cartier, l’entrepreneuriat et l’EEB : une histoire d’amour qui se poursuit

11 December 2017

L’histoire d’amour entre David Cartier et l’École d’Entrepreneurship de Beauce (EEB) se poursuit, car c’est avec beaucoup de fierté que nous annonçons que David a été sollicité pour être un Entrepreneur-Entraîneur pour le Programme Émergence.

«C’est un honneur d’avoir été considéré! C’est certain que ça nourrit l’égo et le besoin d’accomplissement d’une certaine façon, mais ultimement c’est le désir de les inspirer et de partager mon expérience avec de jeunes entrepreneurs qui m’a amené à accepter» – explique David Cartier.

C’est donc le 4 novembre dernier qu’il est entré dans son nouveau rôle et qu’il a brisé la grâce avec sa cohorte.

Le thème de son passage était : «Voyez loin et communiquez efficacement». Celui-ci faisait valoir  non seulement ses talents de communicateur, mais également sa capacité à mobiliser des équipes vers un but commun; d’amener les gens à se lancer!

Les Entrepreneurs-Entraîneurs de l’EEB animent des 24h de formation où ces derniers partagent leur expérience et des outils pour aider concrètement d’autres entrepreneurs à propulser leurs entreprises respectives.

«Quand on est Entrepreneur-Athlète, on ne s’en rend pas réellement compte des efforts requis par les Entrepreneurs-Entraîneurs qui se présentent devant nous. Ça m’a demandé beaucoup de travail, et ça m’a amené à faire beaucoup d’introspection. Je souhaitais leur partager du contenu pertinent, non seulement intéressant. J’ai misé sur du contenu inspirant et pédagogique, car nous demeurons dans un contexte scolaire. Je ressentais aussi la pression de vouloir être aussi bons que ceux qui ont marqué mon parcours. Heureusement, et je souhaite le souligner, j’ai eu un excellent encadrement de la part de l’EEB dans mes démarches et j’ai reçu de l’aide des membres de l’équipe à l’interne pour mettre le tout en forme».

Cette rencontre se déroulait sur deux jours : une partie du séjour est destiné à en apprendre davantage sur le «coach» et apprendre aussi de son parcours à travers le témoignage que celui-ci livre, alors que l’autre partie vise différents apprentissages sous la forme d’ateliers ou d’exposés.

 «Raconter 37 ans d’histoire en 2h n’a pas été facile. Nous sommes passés de distributeurs à des spécialistes en solutions d’emballage qui apportent de la valeur chez leurs clients. Il y a eu beaucoup de changements et il y a tellement d’anecdotes que j’aurais aimé leur partager, mais il faut se concentrer sur l’essentiel.»

 

L’essentiel du message

Pour David, l’un des principaux apprentissages à transmettre serait de prendre conscience des instants qu’il appelle «Time to shine». Time to shine se définit en moments où il est temps de se démarquer, de prendre action et de sortir de sa zone de confort, bref de se lancer. Ce sont des instants où les astres ne sont pas nécessairement alignés et où, malgré tout, il faut prendre sa place. Ça demande de faire preuve de courage et de savoir gérer avec un certain niveau de risque, mais c’est essentiel, particulièrement dans un contexte de relève d’entreprise où la relève n’ose pas toujours.

David invite aussi les entreprises à miser sur la mobilisation des employés vers une destination commune. L’entreprise devient alors un véhicule et les valeurs, quant à elles, son carburant pouvant la mener très loin!

Ce partenariat avec l’EEB se poursuivra sur 3 ans et David Cartier aura la chance de partager d’autres 24h avec de futures cohortes.

«Ce 24h s’est avéré énergisant! J’ai été impressionné par le niveau élevé d’entrepreneurs de la cohorte et je peux confirmer qu’ils étaient tous à leur place! Ce qui sera difficile c’est de partager autant en un court laps de temps, pour ensuite leur dire au revoir. J’espère avoir la chance de les recroiser un jour, pour ma part, ma porte demeure ouverte!»